Comprendre l'humidité de la maison

L'humidité est, de loin, le problème le plus évoqué par les propriétaires et usagers de maisons anciennes et récentes, qu'ils en subissent directement les effets ou craignent d'en être un jour les victimes, tant est récurrent le thème : Qui dit ancien dit humide.

Bien vivre dans une maison ancienne ou récente, c'est être conscient que l'on ne peut faire n'importe quoi n'importe ou, qu'une maison est un corps sensible, qu'elle ne peut accepter plus que le raisonnable. Ce qui veut dire que lorqu'elle sera gorgée d'humidité qu'elle ne pourra chasser, elle le fera savoir par tous les moyens dont elle dispose : Odeurs, taches, moisissures, décollements des papiers peints et des enduits. En dehors des maisons anciennes humides, la condensation est très présente dans les maisons récentes. La plus grande source de production d'eau dans la maison est la condensation régulière provoquée par les ponts thermiques et par les points froids continus. La condensation est, en elle même, un système naturel de régulation : quand il y a trop d'humidité dans l'air, il y a condensation. Le recours à une ventilation positive permet de regler ce problème.

L'origine de l'humidité


Pour traiter correctement l'humidité, il est nécessaire d'établir un diagnostic précis. Il est en effet important de connaître les raisons de la présence d'humidité dans votre maison pour en venir à bout.


 L'humidité est un problème aux origines variées. Elle est principalement due à :

  • Des infiltrations d'eau

Les infiltrations d'eau  sont liées au passage de l'eau dans la toiture ou les murs de la maison. Les parois se gonflent d'eau et des auréoles apparaissent sur les murs.eent humidité remontée capillaire assèchement mur mur humide moisissure

  • De la condensation

La condensation est fréquente et se forme souvent dans les maisons trop bien isolées ou mal aérées. L'humidité présente naturellement est mal ventilée : elle se condense et prend la forme de gouttelettes, visibles sur les fenêtres et les murs. 

On parle de remontée capillaire lorsque de l'eau provenant du sol remonte dans les murs. Ceux-ci se transforment alors en éponge et l'absorbent, parfois jusqu'à 1,5 mètre de hauteur. Les plinthes se décollent, les enduits s'éffritent.

N'hésitez pas à contacter un professionnel : pour établir un diagnostic efficace et agir avec précision, une expertise humidité est généralement nécessaire.

  • Les dégâts occasionnés
  • Le salpetre
  • Des moisissures et des champignons.    
  • Des taches d'humidité, notamment sous forme d'auréoles de couleur foncée.    
  • La présence de salpêtre, reconnaissable par un dépôt de sels minéraux en bas des murs.    
  • Des acariens, qui raffolent de l'humidité.    
  • Des suintements d'eau le long des murs.    
  • Un pourrissement du bois    
  • Une dégradation des peintures    

 

Les dangers au quotidien


Une remontée capillaire importante dans un mur, et donc la forte humidité de l’air  dans une habitation peuvent engendrer plusieurs problèmes aux quotidiens : de façon très pragmatique, l’air humide est plus difficile à chauffer, et entraîne une hausse de la consommation de chauffage, et donc de votre facture. De plus cet air humide peut également entraîner et/ou aggraver des maladies respiratoires aux habitants, comme la rhinite ou l’asthme, notamment chez les personnes sensibles ou les enfants. Des murs humides, et marqués par l’humidité (traces), sont également la cause de coûts plus élevés, en cas de travaux de rénovation. À terme, les effets entraînent le délabrement et l’insalubrité du bâtiment.

 

LES  CAUSES ESSENTIELLES DE L’HUMIDITE DANS LE BATIMENT:

 

L’humidité n’est vraiment pas à prendre à la légère, car parfois, à trop attendre, elle ronge tellement les murs, qu’il faudra faire de gros travaux. Voici quelques petits signes qui doivent retenir votre attention, en matière d’humidité : les murs qui perlent, les vitres embuées, l’apparition de mousses ou de moisissures, les boursouflures sur la peinture, le papier peint qui se décolle, les plinthes qui gondolent ou du salpetre sur les murs.

 

D'où, la nécessité d'effectuer un diagnostic d'une grande précision. Il convient de prendre en compte l'environnement du bâtiment, sa conception, les matériaux

employés, l'état du bâtiment, les modifications effectuées et son occupation. Il

faut savoir que les phénomènes d'humidité se cumulent souvent. Nous devons

définir exactement, son origine, sa provenance, sa quantité.

  

 

LES DIFFERENTS PROBLEMES D HUMIDITE:

 

Les problèmes liés à l’humidité se répartissent en quatre catégories :

 

les infiltrations (de façades, de toitures) : c’est souvent l’eau de pluie qui pénètre dans la maison par le toit ou un ruissellement sur les façades.
 
les remontées capillaires : les remontées capillaires sont une migration naturelle de l’humidité contenue dans le sol qui gagne peu à peu les niveaux bas des murs, elle touche la plupart des maisons anciennes. (voir explication ci-dessous)
 
les causes accidentelles : ce sont les fuites ou infiltrations lentes au niveau des sanitaires, baignoires et douches  ou d'appareils électroménagers ou des évacuations d'eau chez vous ou chez le voisin. Elles peuvent aussi être simplement liées à l’usure
 
la condensation : c’est lorsque le différentiel de température entre l’air ambiant et les parois est tel que l’humidité se condense sous forme de gouttelettes.

Les constructions anciennes, conçues pour supporter l'humidité:

 

Les anciens savaient que les matériaux poreux comme le bois, la brique, le calcaire tendre, le pisé… sont sujets aux remontées de sol. Mais ils avaient du bon sens et maîtrisaient intuitivement les principes de la bioclimatique. Même construites sans barrière étanche, leurs maisons reposaient sur des embases faites de pierres denses très peu capillaires : gneiss, granit, schiste… Les murs étaient conçus pour supporter une certaine quantité d’eau, nécessaire à leur cohésion. Les mortiers de jointoiement et les enduits laissaient respirer les parois et permettaient d’évacuer l’humidité excédentaire. Les caves aux sols en terre battue étaient ventilées par des soupiraux. Le cas échéant, on plaçait à la base des murs extérieurs des assécheurs en poterie. Sans ce savoir-faire, nos vieilles bâtisses auraient disparu depuis longtemps.

 

Dans l’immense majorité des cas, les pathologies des constructions anciennes sont le fait de transformations environnementales et de rénovations inopportunes.

Le développement urbain, en supprimant les fossés de drainage, a contribué à augmenter la rétention d’eau des terrains.
Le passage répété de véhicules à proximité des bâtiments provoque des vibrations pouvant engendrer tassements et fissures.
Des parties de murs poreux autrefois à l’air libre sont mises en contact avec l’humidité du sol à cause d’une surélévation de terrain, de la réalisation d’un ouvrage maçonné.
De la végétation plantée devant un mur de façade le prive de l’ensoleillement qui l’aidait à évacuer son humidité.
L’ajout d’un étage exerce sur les fondations des charges susceptibles de les déstabiliser et de les rendre plus sensibles à l’humidité ascensionnelle.
L’utilisation de produits « fermés » tels les joints et enduits à base de ciment, les revêtements plastiques, les isolants synthétiques… potentialise les problèmes en emprisonnant l’eau dans les murs. Lors des périodes de grand froid, les éléments de maçonnerie augmentent de volume et éclatent sous l’action du gel.

 
Masse volumique des matériaux utilisés dans la construction traditionnelle.

 

Le phénomène des remontées capillaires est lié à une propriété physique des fluides, la tension superficielle. Dans le cas de l’eau, cette tension superficielle est très importante : si on immerge partiellement un tube creux très fin dans un volume d’eau, l’eau va remonter contre la pression de l’air au dessus de la surface du volume.
Dans le cas d’une maison ou d’un bâtiment, les remontées capillaires vont se faire grâce à la porosité des matériaux utilisés. Les minuscules interstices dans la matière, béton, brique, ciment, vont faire office de tubes, et l’eau va progresser vers le haut. Cela n’aura pas lieu si le sol sur lequel sont posées les fondations est parfaitement sec, mais c’est rarement le cas.
Certaines propriétés physiques des sols au lieu de la construction peuvent ensuite favoriser une remontée plus importante de l’eau, notamment par création de courants électro-magnétique. De manière légèrement impropre, certains professionnels préfèrent distinguer les remontées capillaires simples, qui culminent assez bas (1,5 mètres), de celles favorisées par d’autres facteurs et qui vont beaucoup plus haut. On parle d’effet de mèche pour les premières, et de remontées capillaires pour les secondes, mais le phénomène physique de départ est toujours la capillarité.
Selon la porosité des matériaux, et l’humidité et la nature du sol, les remontées capillaires peuvent se faire jusqu’à 4 ou 5 mètres de hauteur, humidifiant et dégradant le mur touché.

 

Facteurs favorisant les remontées capillaires :

 

Il est difficile d’éviter les remontées capillaires à long terme dans certaines situations. Si les fondations ont été protégées par un revêtement étanche lors de la construction, le problème risque de n’être que retardé. En fonction de l’humidité effective du sol, il faudra soigneusement choisir le matériau lors de la construction.
Plusieurs facteurs peuvent favoriser les remontées capillaires. Une mauvaise évacuation des eaux est une cause récurrente : maison située sur une cuvette ou un terrain pentu, flux d’eau souterrain qui traverse votre jardin, eau de pluie mal évacuée, bouchage ou détérioration des drains servant à évacuer l’eau autour des fondations.

 

Les conséquences des remontées capillaires :

 

A l’extérieur du bâtiment, les remontées capillaires provoquent l’apparition de taches sombres d’humidité au bas des murs, et détériorent les plâtres et les enduits.
A l’intérieur, les enduits se décollent, se boursouflent, les plinthes gondolent, et les revêtements muraux pourrissent peu à peu. Si le problème n’est pas traité à temps, les murs finissent par s’effriter et des mousses et des moisissures apparaissent..
Des taches blanchâtres peuvent également se développer sur les murs à cause des remontées capillaires. C’est un dépôt de sels contenus dans l’eau : on parle de salpêtre.

 

En savoir plus sur les problèmes de ventilation:

 

Pour optimiser les économies d’énergie, nos habitations sont de plus en plus isolées. On recherche l’étanchéité à l’air afin d’éviter les déperditions de chaleur.

La climatisation, générant des flux d’air en circuit fermé, tout comme l’isolation phonique, sont autant de facteurs supplémentaires rendant la maison hermétique et empêchant le renouvellement de l’air.
Le problème, c’est que le confinement de l’air ambiant par manque de ventilation est mauvais pour la santé. Sans une ventilation efficace, les différents polluants présents dans l’air intérieur ne sont pas évacués et s’accumulent : produits de combustion (monoxyde de carbone, oxyde d’azote), radon, formaldéhyde, bio-allergènes, émanation de produits chimiques, fumée de tabac, odeurs de cuisine, etc. Nous sommes moins conscients de la dangerosité de cette pollution domestique, elle est pourtant bien réelle.
L’arrêté du 24 mars 1982 (modifié par l’arrêté du 28 octobre 1983 relatif à l’aération des logements), règlemente et définit les besoins en ventilation, qu’il s’agisse de maisons ou d’immeubles. Il indique le débit d’air requis afin de permettre un renouvellement satisfaisant de l’air intérieur. A titre indicatif, on notera que l’air d’une maison moderne bien isolée met environ 10 heures à se renouveler, alors que dans une maison ancienne ou moins bien isolée, cela ne prendra que 30 à 90 minutes.

 

Accumulation d'humidité par défaut de ventilation:

 

Il est nécessaire de bien isoler pour économiser l’énergie, mais il faut donc aussi ventiler correctement. Un défaut de renouvellement de l’air intérieur pose aussi un problème d’humidité. La respiration des occupants d’une maison suffit à saturer l’air d’humidité : une famille de 4 personnes émet une douzaine de litres d’eau par jour. Cette quantité de vapeur d’eau libérée à l’intérieur peut encore être augmentée de façon considérable par les opérations ménagères courantes : lessive, cuisine, vaisselle, etc.
L’humidité de l’air (taux hygrométrique) peut ainsi s’élever jusqu’à 80%, c’est à dire plus de deux fois le taux préconisé par les organismes de santé publique.
On risque alors un phénomène de condensation sur les murs froids, avec, progressivement, apparition de moisissures.

Nous vous conseillons d'aller sur notre page ventilation VMI pour trouver une solution à votre problème.

RADON

 

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle qui provient de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre. On le trouve partout à la surface du globe bien que sa production et, par conséquent, sa concentration ne soient pas uniformes. Le radon est inodore, incolore et sans saveur. 

Il est donc impossible de le détecter par les sens. 

 

EFFETS DU RADON SUR LA SANTÉ

 

À l'air libre, la quantité de radon gazeux est minime et inoffensive. Cependant, dans des lieux confinés, comme les sous-sols et les mines souterraines, le radon peut s'accumuler pour atteindre des concentrations potentiellement nocives.

L'exposition à de fortes concentrations de radon a été associée à un risque accru de cancer du poumon, en fonction de la durée de l'exposition. Parce qu'il est radioactif, le radon se désintègre, engendrant des substances qu'on appelle produits de filiation du radon. Deux de ces substances, le polonium 218 et le polonium 214, se désintègrent rapidement, émettant des particules alpha. Quand ces particules frappent un obstacle, leur énergie est absorbée à la surface de celui-ci. 

La peau est assez épaisse pour ne pas être affectée, mais si on respire des particules alpha, elles peuvent endommager les tissus bronchiques et pulmonaires, et entraîner un cancer. Des études sur l'incidence du cancer du poumon chez les travailleurs des mines d'uranium confirment le lien entre l'exposition au radon et les décès dus au cancer du poumon. 

 

 

LE RADON DANS LES MAISONS

 

Le radon peut se déplacer à travers les pores du sol et de la roche sur lesquels les maisons sont construites. Il peut s'infiltrer par les planchers en terre battue, les fissures dans les murs et les planchers de béton, les puisards, les joints, les drains de sous-sols, sous la base des chaudières et par les piliers ancrés dans le plancher. Les murs en blocs de béton sont très perméables au radon. Le radon piégé dans l'eau de puits peut se libérer dans l'air quand on utilise l'eau. 

Arcachon Audenge Auros Bazas Belin Beliet Blanquefort Blaye Bordeaux Bourg Branne Cadillac Captieux Carbon Blanc Castelnau de Medoc Castillon la Bataille Coutras Creon Fronsac Grignols Guîtres Brede Langon Lesparre Medoc Libourne Lussac Monsegur Pauillac Pellegrue Pessac Podensac Pujols Reole Saint Andre de Cubzac Saint Ciers sur Gironde Sainte Foy la Grande Saint Laurent Medoc Saint Macaire Saint Savin Saint Symphorien Saint Vivien de Medoc Sauveterre de Guyenne Targon Teste de Buch Villandraut Merignac Begles Bouscat Cenon Talence Villenave d'Ornon Floirac Gradignan Lormont Saint Medard en Jalles Ain Aisne Allier Alpes de Haute-Provence Hautes-Alpes Alpes-Maritimes Ardèche Ardennes Ariège Aube Aude Aveyron Bouches-du-Rhône Calvados Cantal Charente Charente-Maritime Cher Corrèze Corse Côte-d'Or Côtes-d'Armor Creuse Dordogne Doubs Drôme Eure Eure-et-Loire Finistère Gard Haute-Garonne Gers Gironde Hérault Ille-et-Vilaine Indre Indre-et-Loire Isère Jura Landes Loir-et-Cher Loire Haute-Loire Loire-Atlantique Loiret Lot Lot-et-Garonne Lozère Maine-et-Loire Manche Marne Haute-Marne Mayenne Meurthe-et-Moselle Meuse Morbihan Moselle Nièvre Nord Oise Orne Pas-de-Calais Puy-de-Dôme Pyrénées-Atlantiques Hautes-Pyrénées Pyrénées-Orientales Bas-Rhin Haut-Rhin Rhône Haute-Saône Saône-et-Loire Sarthe Savoie Haute-Savoie Paris Seine-Maritime Seine-et-Marne Yvelines Deux-Sèvres Somme Tarn Tarn-et-Garonne Var Vaucluse Vendée Vienne Haute-Vienne Vosges Yonne Territoire de Belfort Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val-d'Oise Nord-Pas de Calais Picardie Champagne-Ardenne Lorraine Alsace Ile de France Haute-Normandie Basse-Normandie Bretagne Pays de la Loire Centre Bourgogne Franche Comté Poitou-Charentes Limousin Auvergne Rhône-Alpes Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Aspet Aurignac Auterive Bagneres de Luchon Barbazan Boulogne sur Gesse Cadours Caraman Carbonne Castanet Tolosan Cazeres Cintegabelle Fousseret Fronton Grenade Isle en Dodon Lanta Leguevin Montastruc la Conseillere Montesquieu Volvestre Montgiscard Montrejeau Muret Nailloux Revel Rieumes Rieux Saint Beat Saint Gaudens Saint Lys Saint Martory Salies du Salat Toulouse Verfeil Villefranche de Lauragais Villemur sur Tarn Blagnac Portet sur Garonne Tournefeuille  Apt Avignon Beaumes de Venise Bedarrides Bollene Bonnieux Cadenet Carpentras Cavaillon Gordes Isle sur la Sorgue Malaucene Mormoiron Orange Pernes les Fontaines Pertuis Sault Vaison la Romaine Valreas  Aigues Mortes Ales Alzon Anduze Aramon Bagnols sur Ceze Barjac Beaucaire Besseges Genolhac Grand Combe Lasalle Ledignan Lussan Marguerittes Nîmes Pont Saint Esprit Quissac Remoulins Roquemaure Saint Ambroix Saint Andre de Valborgne Saint Chaptes Saint Gilles Saint Hippolyte du Fort Saint Jean du Gard Saint Mamert du Gard Sauve Sommieres Sumene Treves Uzes Valleraugue Vauvert Vezenobres Vigan Villeneuve les Avignon Vistrenque Rhôny Vidourle  Agen Astaffort Beauville Bouglon Cancon Casteljaloux Castelmoron sur Lot Castillonnes Damazan Duras Francescas Fumel Houeilles Laplume Laroque Timbaut Lauzun Lavardac Marmande Mas d'Agenais Meilhan sur Garonne Mezin Monclar Monflanquin Nerac Penne d'Agenais Port Sainte Marie Prayssas Puymirol Sainte Livrade sur Lot Seyches Tonneins Tournon d'Agenais Villeneuve sur Lot Villereal Alaigne Alzonne Axat Belcaire Belpech Capendu Carcassonne Castelnaudary Chalabre Conques sur Orbiel Couiza Coursan Durban Corbieres Fanjeaux Ginestas Lagrasse Lezignan Corbieres Limoux Mas Cabardes Montreal Mouthoumet Narbonne Peyriac Minervois Quillan Saint Hilaire Saissac Salles sur l'Hers Sigean Tuchan Bretenoux Cahors Cajarc Castelnau Montratier Catus Cazals Figeac Gourdon Gramat Labastide Murat Lacapelle Marival Lalbenque Latronquiere Lauzes Limogne en Quercy Livernon Luzech Martel Montcuq Payrac Puy l'Evêque Saint Cere Saint Germain du Bel Air Saint Gery Salviac Souillac Vayrac Sousceyrac  Agde Aniane Bedarieux Beziers Capestang Castries Caylar Claret Clermont l'Herault Florensac Frontignan Ganges Gignac Lodeve Lunas Lunel Matelles Mauguio Meze Montagnac Montpellier Murviel les Beziers Olargues Olonzac Pezenas Roujan Saint Chinian Saint Gervais sur Mare Saint Martin de Londres Saint Pons de Thomieres Salvetat sur Agout Servian Sete Castelnau le Lez Lattes Pignan  Bourdeaux Bourg de Peage Buis les Baronnies Chabeuil Chapelle en Vercors Chatillon en Diois Crest Die Dieulefit Grand Serre Grignan Loriol sur Drôme Luc en Diois Marsanne Montelimar Motte Chalancon Nyons Pierrelatte Remuzat Romans sur Isere Saillans Saint Donat sur l'Herbasse Saint Jean en Royans Saint Paul Trois Chateaux Saint Vallier Sederon Tain l'Hermitage Valence Bourg les Valence Portes les Valence  Beaumont du Perigord Belves Bergerac Brantôme Bugue Bussiere Badil Buisson de Cadouin Carlux Champagnac de Belair Domme Excideuil Eymet Hautefort Issigeac Jumilhac le Grand Force Lalinde Lanouaille Mareuil Monpazier Montagrier Montignac Montpon Menesterol Mussidan Neuvic Nontron Riberac Sainte Alvere Saint Astier Saint Aulaye Saint Cyprien Saint Pardoux la Riviere Saint Pierre de Chignac Salignac Eyvigues Sarlat la Caneda Savignac les Eglises Sigoules Terrasson Lavilledieu Thenon Thiviers Velines Vergt Verteillac Villamblard Villefranche de Lonchat Villefranche du Perigord Perigueux  Auvillar Beaumont de Lomagne Bourg de Visa Castelsarrasin Caussade Caylus Grisolles Lafrançaise Lauzerte Lavit Moissac Molieres Monclar de Quercy Montaigu de Quercy Montauban Montech Montpezat de Quercy Negrepelisse Saint Antonin Noble Val Saint Nicolas de la Grave Valence Verdun sur Garonne Villebrumier  Alban Albi Angles Brassac Cadalen Carmaux Castelnau de Montmiral Castres Cordes sur Ciel Cuq Toulza Dourgne Gaillac Graulhet Labruguiere Lacaune Lautrec Lavaur Lisle sur Tarn Mazamet Monesties Montredon Labessonnie Murat sur Vebre Pampelonne Puylaurens Rabastens Realmont Roquecourbe Saint Amans Soult Saint Paul Cap de Joux Salvagnac Vabre Valderies Valence d'Albigeois Vaour Vielmur sur Agout Villefranche d'Albigeois

Prenez rendez-vous avec un technicien humidité

Diagnostic humidité gratuit

traitement humidité humidite humidite dans la maison  humide  humidite dans les murs  l humidite  remontee capillaire  assechement mur  humidite mur devis humidité expertise Cliquez sur la carte de France pour prendre RDV

Nos experts en humidité interviennent sur toute la France

Pour découvrir toutes nos solutions anti humidité

Contactez-nous

 

HUMIDISTOP FRANCE: 

TEL FIXE: 09 51 85 87 53

EMAIL: infos[at]humidistop.fr

 

                        

Entreprise certifiée QUALIBAT

Fabricant installateur

Assurance décennale et responsabilité civile

www.humidistop.fr

www.sos-humidite-france.fr

www.devis-humidite.fr

Plaquette présentation Humidistop
Traitement de l'humidité, remontée capillaire, humidité des murs et ventilation positive...
PLAQUETTE-HUMIDISTOP-2017.pdf
Document Adobe Acrobat [2.8 MB]

Témoignages clients

Commentaires

Discussion close
  • Le petit futé (lundi, 23. novembre 2015 15:39)

    L'avis du Petit futé sur HUMIDISTOP :
    Humidistop est une société spécialisée dans le traitement de l'humidité. Si vos murs sont imprégnés d'eau et que vous n'arrivez pas à faire face à ces remontées capillaires, vous sonnez à la bonne
    porte. Le procédé utilisé ici est géomagnétique. Il n'est pas question de créer une barrière, plus ou moins étanche à l'humidité, mais d'éliminer le champ d'attraction dont elle va profiter pour
    monter vers les zones sèches. L'avantage d'un tel procédé est qu'il agit sur la cause même du problème et qu'il ne nécessite pas de gros travaux sur les murs même. Humidistop se charge également de
    traiter les problèmes liés à l'humidité de l'air et aux dégats des eaux.

  • Gilles.S (jeudi, 10. décembre 2015 09:49)

    Ma maison est aujourd'hui totalement asséchée. Le technicien qui a géré mon dossier a une parfaite connaissance des problèmes d'humidité aussi bien dans la ventilation que dans la mise en place
    d'appareils de traitement pour agir contre les remontées capillaires dans les murs anciens. Le diagnostic est fait avec beaucoup d'attention. Des explications détaillées et une démarche rassurante
    pour les suivis et la garantie de résultat.Prix constaté : environ 20% - 30% de moins que la concurrence. Je suis très content.

  • Valentin.P (mardi, 07. février 2017 12:08)

    Vous avez posé un dispositif à mon domicile et j’en suis très content. Une personne de ma famille à un problème similaire à Paris 4ème, travaillez-vous également dans la région ou êtes-vous. Merci de prendre contact avec moi

  • Morgane.H (mercredi, 22. mars 2017 17:10)

    Tres beau site, j'ai tout compris et le technicien m'a bien renseigné par téléphone. J'ai bien compris ce que c'était les remontées capillaires. J'ai même un rendez-vous la semaine prochaine.

Les conséquences de l'humidité dans un logement ancien ou récent

En France, on estime que 50% des habitations sont touchés par des problèmes d'humidité. Et beaucoup plus pour les maisons anciennes (85%). 

Outre les problèmes liés à votre habitation, l'humidité est également néfaste pour la santé. Il est donc important de la traiter. D'après une enquête de l'Institut Pasteur, près de 85 % des asthmes, des bronchites et des rhinites seraient dus à des habitations trop humidesL'humidité pourrait ainsi provoquer diverses allergies respiratoires tout comme l'apparition de conjonctivites. N'hésitez à faire appel à nous pour venir faire un diagnostic humidité gratuit et sans engagement.

Un test gratuit à faire chez vous pour savoir d'ou vient l'humidité de votre maison humide

Afin de déterminer d'où vient l'humidité de votre maison, vous pouvez effectuer vous-même un premier test. Ainsi, fixez sur votre mur, à l'aide d'un ruban adhésif, une feuille d'aluminium ou de film plastique. Au bout de 48 heures, si vous constatez des gouttes d'eau sur la face externe de la feuille, c'est que l'humidité est provoquée par la condensation.

En revanche, si c'est la face interne (contre le mur) qui présente des traces, c'est qu'il y a des  infiltrations ou des remontées capillaires.


Appel

Email